Feeds:
Articles
Commentaires

CONTES ET PATRIMOINE

Quoi de plus évocateur pour fêter le patrimoine (chapelle, moulin, lavoir, fontaine, abbaye ou château) et le faire revivre en imagination que la présence vivante d’une conteuse à la langue déliée et d’un musicien complice ?
Samedi 16 Septembre à 16h, l’imposante demeure du château de Seix retrouvera une nouvelle jeunesse et résonnera de rires et de musique.
La Compagnie la Chamalpa amènera son jeune public en balade, le violon de Julien Ursule charmera les oreilles avec fougue et fantaisie et les contes Tziganes de Dominique Despierre feront partager les aventures de ses personnages par la puissance évocatrice de sa parole vive, avec fraicheur, humour et poésie !
« Dans le château de leurs ancêtres, noble forteresse qui domine trois vallées et surveille les routes et la vie du village, Seigneurs et Châtelaines s’ennuyaient, préparaient la chasse, rêvaient d’enfant ou de voyages lointains. Surgit une belle jeunesse, demoiselles rebelles et passionnées, jeunes gens hardis et audacieux qui s’inventent héros malgré eux, jeunesse qui bouscule l’ordre des plates-bandes et la fatalité, secoue la morosité des habitudes et célèbre de joyeuses noces dans l’ivresse d’une fête inattendue… »
Trois contes impertinents et pétillants à écouter avec gourmandise, à la découverte du patrimoine Couseranais rajeuni par l’imaginaire des artistes de cette jeune compagnie Ariégoise qui crée et compose avec ardeur en parole et en musique, depuis plus de quatre ans.COMPAGNIE LA CHAMALPA

Publicités

plaquette conte en balade mirepoixChaque lundi du 17 juillet au 28 août 2017 l’association « Chemins de contes »  vous emmène en balade au bord de l’eau sur le sentier de l’Hers. Un pique-nique, une promenade ombragée et, pourquoi pas, une sieste contée avec la conteuse Dominique Despierre et ses contes amoureux de nature : Contes nomades sur les chemins de l’été, agrémentés de chansons occitanes ou romanès. Nous partirons de la place du marché, devant l’office du tourisme sous les couverts à midi. Prévoyez vos pique-nique, boisson, chapeau, coussin, (ou siège pliant si nécessaire) pour une sortie d’environ 3 heures (dont environ 1 heure de marche).

Réservez à l’avance (au plus tard, le dimanche) sur le répondeur au 05.61.69.35.93

Tarif: adulte: 10 euros, enfants: 7 euros, groupe : nous consulter.

visitez la page « contes en balade »

A tous les fervents quêteurs de source claire,

à leur soif de beauté jamais étanchée,

A tous les artisans, vrais accordeurs d’étoiles,

à leurs oreilles inlassablement éveillées,

A tous les patients défricheurs de conscience,

à leur cœur encore vif sous les buissons d’épines,

A tous les êtres en marche entre ciel et terre :

  ceux qui œuvrent

  pour que réalité ne soit fatalité,

  ceux qui cultivent

  le désir de véritable humanité,

A tous, que l’an neuf apporte dans son sillage

force apaisée, bonheur profond et joie tranquille !

sans-titre-8

Dominique Despierre

et la compagnie la Chamalpa,

souhaitant que nos chemins se rejoignent de nouveau, pour partager contes et chansons, livres, romans et musique…

Du vent dans les plumes

Un nouveau spectacle qui dessine un carnet de voyage …

visuel-du-vent-plumes

Cage de fer ou d’osier ? ou nichoir dans la forêt ?  A quoi ressemble votre cœur ? Ou l’avez-vous confié, sans peur, précieux talisman, au vagabond vaillant contre le dragon horrifique ?

Préférez-vous le rossignol ou l’oiseau-lyre ? L’un chante l’amour et le désir, l’autre la guerre et la misère, à vous de choisir !

Sur tous les oiseaux de la terre, qu’ils chantent l’amour ou la colère, le vent libre, ivre de tendresse, souffle sa caresse  …

Des histoires en liberté, d’envol par delà les frontière et les peurs. Des contes migrateurs …à ébouriffer les oreilles. A découvrir, pour chanter plutôt que discourir !

Spectacle pour tout public à partir de 6 ans. En solo (ou en duo).

contact: Dominique Despierre 05.61.69.35.93

Espoir de fêtes, Fête de l’espérance ?

Déjà, se préparent les Fêtes … Pour fêter quoi ? La fin de l’année ? La fin des malheurs dans la peur de l’avenir ? Qui fête encore Noël ? Une fête de l’enfance ? de l’innocence émerveillée offerte à la violence du monde ?

Reste une fête des cadeaux … pour alimenter la machine économique ou pour dire: » Jai pensé à toi parce que je t’aime … » ?

Une fête de la lumière ? Alors, mieux vaut éteindre les néons, la télé: Trop de clinquant aveugle au lieu d’éblouir ! Trop de bruits de fond, slogan ou cantiques, étouffent la voix de l’enfant qui nous habite au dedans !

Plonger dans le silence de l’hiver, dans la nuit bienfaisante, dans l’ombre épaisse de la forêt … Dans le silence intérieur, laisser jaillir une étincelle dans le geste de donner, allumer une petite flamme dans le regard qui reçoit …

Faire une pause dans la course au pouvoir, une trêve dans la furie de consommer, une brèche dans la solitude des écrans … Laisser une petite place à l’élan, au désir d’aimer … oui, donner une chance à l’amour, braise enfouie sous les cendres des années adultes, un souffle, pour vivre vraiment …

A la compagnie la chamalpa, la fête, Noël, la joie sont inscrites dans notre nom, puisque c’est le nom de l’amour, du désir en langue tzigane !

Vous ne voyez toujours pas le rapport? … Pourtant c’est simple puisque le désir, du plus brûlant au plus doux est l’origine de notre vie, et l’amour est la porte des hommes, passage obligé de la naissance. Car, qui peut se vanter de vivre sans amour ? Tous, nous ne sommes vivants que par l’amour d’une femme qui a accepté de nous porter en elle et de défier la mort dans le déchirement de l’enfantement.

L’amour, un mot devenu presque tabou … Puisque nous sommes faits par l’amour et pour l’amour, osons fêter la naissance, l’enfance, l’homme … Encore et encore osons fêter l’Amour dans les plus petits gestes du quotidien !

Dominique Despierre

201604012161-full

La compagnie La Chamalpa a fait bénéficier le public du musée Ardouin, de Mazères, de la répétition publique de son nouveau spectacle, intitulé «Myriam ou les métamorphoses du désir». À partir du livre de Jean-Yves Leloup «Une Femme innombrable», Dominique Despierre a présenté sa propre vision de cet ouvrage. Hélios Quinquis, au son plein de délicatesse ou de fougue de sa guitare, l’accompagnait. Dialogues, monologues, musique, chants ont alterné pour rendre plus vivante l’histoire de Myriam de Magdala au travers de ses nombreuses facettes. C’est un peu l’histoire de la Femme au travers de Myriam. Ce spectacle auditoire en haleine et l’émotion  était perceptible.

Dominique, sa personnalité lumineuse, ses émotions profondes savamment et délicatement exprimées, était soutenue dans ce duo par son partenaire Hélios, qui faisait écho, tour à tour candide ou caustique, sa guitare accompagnant avec à-propos les épisodes de cette saga.

Bienvenue aux voyageurs aux semelles de vent à la gare du Carlaret « la lampisterie » gîte-relais pour les pèlerins, ou dans tout autre lieu … Au long des chemins, je vous invite à faire halte le temps d’une veillée pour écouter quelques  légendes Compostellanes, émaillées de chanson populaire, de poèmes et d’histoires pèlerines d’autres horizons …

Partageons un instant, présent suspendu hors la course du temps … une heure à songer … dans « l’attente de la correspondance »sur le quai de l’imaginaire sur la voie des étoiles …

Pour tout public.

Rejoignez-nous le mercredi 20 juillet 20h30 2016.

Dominique Despierre Tel: 05.61.69.35.93

« Chemins de contes »

La gare 09100 le Carlaret

légendes sur les chemins de Compostelle